Vers le changement

Il arrive souvent que nous voyions, entendions ou apprenions quelque chose qui nous motive à vouloir faire un changement. Nous sommes mus par la volonté de faire avancer les choses, de crier haut et fort nos convictions, de décrier les injustices et la violence dans ce monde et de nous mettre au service d’une cause importante.

La violence faite aux femmes est un problème qui concerne toute la société, que nous soyons femmes ou hommes. Depuis les années 1960 et 1970 (et avant), les mouvements féministes font des efforts pour dénoncer et prévenir cette injustice. Les femmes activistes, avec l’aide d’hommes alliés, se sont servies d’une panoplie de moyens pour atteindre ce but : sensibiliser l’opinion publique, remettre en question la socialisation traditionnelle des femmes et des hommes, mobiliser les gens à travailler pour le changement et altérer les facteurs sociaux qui rendent les femmes vulnérables à la violence commise par certains hommes.

Malheureusement, malgré ce travail acharné, la violence contre les femmes demeure une réalité. Par ailleurs, les modèles traditionnels qui déterminent la socialisation des filles, des femmes, des garçons et des hommes - véhiculés par les médias, au sein de nos familles, de nos voisinages, de nos collectivités et de nos milieux de travail – dépeignent une image rigide et malsaine de la masculinité et de la féminité. Cela contribue à perpétuer les inégalités et les injustices dans les rapports sociaux entre les sexes. Il est encore nécessaire aujourd’hui de lutter pour l’égalité des femmes comme groupe social afin de leur redonner le pouvoir sur leur vie pour que chaque femme puisse vivre sans violence.

Comment faire évoluer la société? Comment inciter un changement dans les attitudes et déclencher un travail de conscientisation? Comment mobiliser les hommes de bonne foi qui désirent travailler pour le changement? Une masse critique d’hommes, prêts à entamer un processus de prise de conscience qui leur permettra de s’ouvrir aux mille et une possibilités et aux divers visages d’une masculinité saine, humaine et sans violence, ont un énorme potentiel de transformer nos collectivités. Les hommes font partie intégrante de la solution et leur participation à la prévention de la violence contre les femmes est essentielle.

C’est dans ce contexte que vous avez du pouvoir. Vous avez le pouvoir d’initier des conversations avec vos pairs, les membres de votre famille, vos collègues et avec les hommes et les garçons de votre entourage. Par le dialogue et l’échange, les hommes peuvent prendre en main le défi collectif de réfléchir aux conceptions de la masculinité, de poser des gestes significatifs et d’entraîner un changement social.