Relations abusives

Dans une relation où il y a de l’abus - que ce soit une relation intime, scolaire, amicale, professionnelle, entre un parent et un enfant, ou toute autre relation interpersonnelle - la personne responsable d’une agression se sert de certaines tactiques pour établir et maintenir un contrôle sur la personne qu’elle abuse. Les agressions perpétrées dans un contexte particulier (tel que l’école, le milieu de travail ou la maison) peuvent avoir leurs propres caractéristiques. Toutefois, dans la plupart des relations abusives, un ou plusieurs des comportements suivants sont présents :

  • avoir recours à la coercition et aux menaces;
  • utiliser l’intimidation;
  • employer la violence psychologique;
  • isoler la femme (de sa famille, de son cercle social, des services sociaux);
  • nier son comportement abusif;
  • jeter sur la femme le blâme par rapport au comportement abusif;
  • minimiser la gravité de son comportement abusif.

Une telle relation abusive pourrait donner lieu à de la violence physique ou sexuelle. Cela renforcerait et amplifierait le contrôle exercé par la personne responsable de l’agression et la terreur de celle qui la subit. Dans les situations de violence conjugale, on retrouve certains ou l’ensemble de ces comportements et tactiques. De plus, l’homme peut avoir recours à l’abus économique en contrôlant l’accès de la femme à de l’argent. Il peut aussi utiliser les enfants pour contrôler sa conjointe, ou bien se servir de son privilège masculin en assumant par exemple des rôles traditionnels en vue de retenir tout le pouvoir.

Pour trouver des exemples qui illustrent ces manifestations de pouvoir et de contrôle dans une relation intime abusive, cliquez ici pour consulter « la Roue du pouvoir et du contrôle », créée par le Domestic Abuse Intervention Project (www.duluth-model.org).

Pour lire un article produit par le COPA au sujet de l'intimidation sexiste en milieu scolaire, cliquez ici.