Pistes

Vous pouvez être un modèle accessible et jouer un rôle important comme membre de la famille. Voici quelques idées.

Montrez aux garçons de votre famille comment développer des relations saines et égalitaires.

Les enfants ont parfois de la difficulté à comprendre comment établir des relations dans lesquelles toutes les personnes se sentent bien et en sécurité. Pour assurer le bien-être des garçons et des jeunes hommes de votre famille – aujourd’hui et dans l’avenir – il est important qu’ils apprennent à développer des relations saines et égalitaires (familiales, intimes, professionnelles et amicales) avec les filles et les femmes et avec les garçons et les hommes. Un moyen d’y arriver est de les amener à acquérir les capacités nécessaires qui leur permettront d’établir des relations fondées sur le respect, l’égalité, l’écoute, l’empathie, la coopération, l’échange et l’ouverture.

Prenez conscience du fait que les garçons observent ce que vous faites comme homme adulte.

Un modèle accessible est une personne qui est présente dans notre vie, que l’on admire pour les gestes qu’elle pose, qui communique ses points de vue et motivations et qui respecte ses propres valeurs. Vous êtes un modèle masculin important qui aura une influence sur la perception que les garçons et les jeunes hommes de votre entourage se feront du rôle des hommes dans le monde. Vos paroles, vos actions et vos interactions avec les autres auront des répercussions importantes sur leurs comportements et leurs attitudes à l’égard des femmes et des filles. Par exemple, vous pouvez montrer que vous valorisez les femmes et que vous favorisez les relations saines et égalitaires en :

  • partageant les tâches ménagères à la maison;
  • jouant un rôle actif dans la vie affective de la famille et des amis;
  • questionnant à voix haute l’image négative des femmes que l’on véhicule dans la société.

Par contre, si vous riez des blagues sexistes, échangez des images ou des revues dans lesquelles les femmes sont utilisées comme objets, ou si vous restez muet devant la violence ou les injustices faites aux femmes, les garçons et les jeunes hommes de votre famille risquent d’imiter ces comportements.

En tant qu’homme, acceptez votre rôle à l’égard de la promotion de l’égalité entre les sexes.

On entend souvent les messages suivants au sujet des relations saines et égalitaires : « C’est un sujet de femmes »; « Les hommes sont incapables de parler de leurs sentiments »; « Nous n’avons pas de problèmes dans notre famille ». Il importe de se rappeler que la plupart des problèmes ne sont pas que des problèmes de femmes, mais des problèmes qui nous touchent toutes et tous, y compris les garçons et les hommes. La violence faite aux femmes et aux hommes est commise en majeure partie par des hommes. Même les hommes qui n’agressent jamais les femmes peuvent contribuer à renforcer les stéréotypes culturels négatifs à l’effet que les hommes sont agressifs, durs et veulent être en contrôle. Ces images et ces idées étroites et restrictives perpétuent la violence contre les femmes. Il est donc important d’éduquer les garçons et les jeunes hommes dans votre famille à ce sujet et de donner des exemples de comportements masculins positifs et sains.
En tant que membre de la famille d’un garçon ou d’un jeune homme, vous avez un rôle à jouer dans son éducation à l’égard de l’égalité entre les sexes et des relations saines et égalitaires avec les filles et les femmes. Vous vous rendez certainement compte que les garçons et les jeunes hommes de votre famille sont bombardés d’images négatives au sujet de la masculinité. Même s’ils ne jouent pas à des jeux vidéo et ne regardent pas la télévision, ils interagissent avec d’autres qui le font. Pour entamer un dialogue avec un garçon de votre famille sur les influences négatives de la culture, vous pouvez lui parler de ses choix par rapport aux relations saines et égalitaires avec les filles et les garçons, ou discuter avec lui des interactions et des publicités que vous observez dans votre entourage (comme à la télévision, dans les films, dans Internet, etc.).

Dénoncez la violence contre les femmes et toute autre forme d’iniquité.

Quand vous êtes témoin d’une agression, d’un commentaire sexiste ou homophobe ou de toute autre forme d’iniquité, il est important de le dénoncer. Il s’agit d’un moment d’apprentissage propice pour les garçons et les jeunes hommes de votre famille qui peuvent en être témoins. En restant silencieux ou en excusant ces gestes ou ces paroles, vous banalisez et normalisez la violence faite aux femmes et les comportements sexistes. En revanche, l’homme qui parle franchement d’une situation injuste montre comment intervenir de façon concrète et comment une seule personne peut contribuer à changer les choses. Vous pouvez parler de vos idées et de vos sentiments sur ce qui s’est passé et expliquer comment ce geste était malsain et dégradant pour les femmes. Il y a divers moyens d’être proactif dans une telle situation. Par exemple, vous pouvez : en discuter directement avec la personne qui agresse; reconnaître et nommer l’agression qui a eu lieu; montrer que vous croyez la personne qui a été agressée; proposer des ressources appropriées (afin d’assurer la sécurité de la personne agressée et de mettre fin à la situation d’agression); et, appuyer des mouvements ou des organismes qui travaillent en faveur de la prévention des agressions et pour la promotion de l’équité.

Dénoncez le sexisme, l’homophobie et le langage dégradant.

Tous les jours, les garçons et les jeunes hommes dans votre famille sont exposés à des comportements sexistes et homophobes et à l’objectification des femmes. La culture est l’un des outils les plus puissants pour renforcer les stéréotypes liés aux femmes et aux hommes. Soyez conscient de l’impact des médias, des jeux vidéo et de la culture populaire sur les garçons et les jeunes hommes de votre famille. Montrez-leur un exemple de masculinité plus saine, un comportement empreint de respect et d’égalité à l’égard des femmes, des filles et des autres hommes. En restant muet, vous perpétuez le silence et vous contribuez à banaliser l’homophobie et l’inégalité entre les sexes.

Parlez des femmes et des hommes qui ont été marquants dans votre vie.

Il est important de faire valoir auprès des garçons et des jeunes hommes de votre famille l’influence positive de certaines femmes dans votre vie. Cela démontre qu’en tant qu’hommes, on peut apprendre à la fois des femmes et des hommes autour de vous. Il est également important de parler des hommes qui vous ont marqué afin de les honorer et de faire connaître aux garçons et aux jeunes hommes d’autres modèles de masculinité positive (qui fondent leurs interactions sur le respect, l’écoute et l’empathie). Vous pouvez leur expliquer ce que ces hommes représentent pour vous, les raisons pour lesquelles ils sont importants et les valeurs que vous admirez chez eux.

C’est aussi un moyen de faire voir aux garçons et jeunes hommes dans votre famille qu’ils peuvent, eux aussi, être des modèles accessibles pour les plus jeunes. Vous leur faites ainsi comprendre qu’ils sont responsables de leurs interactions avec les filles et les femmes.

Parlez de vos propres moments d’apprentissage.

Pour entamer une discussion sur les relations saines et égalitaires, vous pouvez parler des moments qui ont été marquants dans votre vie. Il peut s’agir d’histoires dans votre jeunesse ou d’autres moments qui pourraient capter l’attention du jeune et vous permettre de lui transmettre des messages. Par exemple, vous pouvez lui conter la fois où votre père ou un autre membre de votre famille vous a fait prendre conscience de l’importance des relations saines et égalitaires; ou lorsque vous êtes intervenu de façon concrète dans une situation d’agression; ou encore, lorsque vous avez tenté de réparer une erreur que vous aviez commise. Ces moments d’apprentissage sont faciles à conter pendant une visite ou une sortie, lors d’une activité familiale ou dans la voiture.

Démontrez par des gestes concrets que nous sommes tous responsables de notre famille et de notre foyer, peu importe notre sexe.

Vous pouvez donner l’exemple de relations saines et égalitaires et transmettre un message très puissant en montrant aux garçons et aux jeunes hommes de votre famille élargie que vous partagez les tâches ménagères dans votre foyer – cuisine, ménage, jardinage, réparations, prises de décisions, garde des enfants, etc. Vous démontrez ainsi que les hommes ont un important rôle à jouer dans la famille, que les responsabilités familiales sont importantes et que les femmes devraient s’attendre à être traitées avec respect et égalité à la maison et dans la société, en général.

Demandez de l’aide de vos alliées et alliés.

Vous pouvez encourager les autres adultes de votre famille à transmettre les mêmes messages positifs sur les relations saines et égalitaires. Plus particulièrement, les hommes de votre famille élargie - votre père, vos frères, vos cousins, vos oncles ou vos amis - peuvent renforcer des messages de masculinité positive et mettre en pratique les stratégies et les idées discutées ci-dessus. De cette façon, vous montrez aux garçons que l’égalité entre les sexes est une valeur universelle au sein de votre famille et de votre cercle d’amies et d’amis. Essayez de planifier la conversation avec vos proches à l’avance pour maximiser l’impact de votre dialogue avec les garçons et les jeunes hommes de votre famille.

Que pouvez-vous faire si les hommes de votre famille élargie transmettent des messages sexistes ou négatifs au sujet des filles et des femmes? Il est difficile de reprendre une personne qui tient des propos sexistes. Il est encore plus difficile de remettre en question les membres de sa propre famille. Lorsque vous exprimez votre désaccord avec un comportement ou une attitude sexiste ou qui abaisse un autre groupe de personnes, vous montrez aux garçons et jeunes hommes de votre famille un moyen concret d’agir. Si vous décidez de ne pas reprendre un membre de votre famille devant d’autres, vous pouvez en discuter avec le garçon après coup, en privé.

Renseignez-vous et reprenez la conversation plus tard si vous vous trompez. Il n’y a pas de mal à ne pas tout savoir.

Parfois, vous ne saurez pas quoi faire, comment réagir à une situation ou comment interagir avec un jeune pour renforcer des messages positifs sur les relations saines et égalitaires. Vous avez le droit de dire que vous ne connaissez pas la réponse et que vous n’êtes pas un spécialiste en la matière. Vous pouvez admettre que vous avez fait une erreur. Vous pouvez dire au garçon que vous vous renseignerez (consultez la section des liens et autres ressources de notre campagne, parler à vos proches, y réfléchir). Vous reprendrez la conversation plus tard.

Vous pouvez aussi lui parler ouvertement de la façon dont vous vous sentez dans une situation donnée ou avouer que vous n’avez pas de réponse pour le moment. Par exemple : « Je me sens mal à l’aise par rapport à cette situation. », « Je ne suis pas certain de moi-même en ce moment », « J’aimerais réfléchir un peu à ta question avant de répondre ». En communiquant vos sentiments ouvertement, vous démontrez que l’on peut agir de façon constructive et entretenir des relations saines et égalitaires. Le garçon comprendra ainsi qu’on ne peut pas être « parfait », tout le temps.

Un cousin raconte…

Mon jeune cousin a dit qu’un camarade se « bat comme une fille » et qu’il était « homo ». Je lui ai demandé pourquoi il utilisait ces termes-là et comment il se sentirait si on le dénaturait comme il venait de le faire. J’ai cherché à savoir pourquoi il considérait comme négatif le sexe féminin et les gais. Je lui ai aussi demandé comment, en abaissant une autre personne, cela contribuait à créer une atmosphère positive? Je lui ai parlé des mots que j'utilise pour me défendre et pour décrire les gens de mon entourage. Mon objectif était de montrer comment avoir plus d'empathie pour les gens de son entourage.

Il est vrai qu’il est difficile de parler des relations saines et égalitaires, mais c’est essentiel de le faire. Pour créer des meilleures relations, il faut en parler, il faut contester les stéréotypes et surtout proposer des solutions de rechange qui sont plus inclusives et favorisent l'empathie et le dialogue.

Écoutez les femmes... apprenez des femmes.

Renseignez-vous sur la violence et l’inégalité entre les sexes en demandant à une femme qui a confiance en vous comment la violence a touché sa vie. Si elle se sent à l’aise d’en parler, assoyez-vous et écoutez-la. Adressez-vous aux organismes de femmes de votre localité. Les membres de ces organismes ont beaucoup d’expérience et de connaissances. Parlez-leur. Lisez leur documentation. Contribuez financièrement. Apprenez de ces personnes.