Respect des limites personnelles

On peut développer chez l’enfant dès un très jeune âge (bien avant l’âge de la maturité sexuelle) la capacité et l’habitude de demander le consentement de l’autre dans une variété d'interactions et de contextes de la vie quotidienne. Cette capacité mènera éventuellement à une aptitude à développer une relation sexuelle saine et égalitaire plus tard dans sa vie. La clé pour développer cette prise de conscience et cette compréhension est de lui enseigner la notion des limites personnelles.

Nos limites personnelles sont comme un espace invisible autour de nous, un espace affectif et physique. Les limites personnelles de chaque personne sont uniques et individuelles. Elles peuvent changer selon le contexte, le moment ou les gens concernés dans une situation donnée.

Afin de reconnaître nos limites personnelles, il est important d’écouter notre instinct et de porter attention à nos sentiments. Lorsqu’une personne entre dans notre espace – soit par des paroles, des gestes ou par contact ou force physique – nous pouvons éprouver de la peine, de la colère, de la peur, de la confusion, ou tout autre sentiment. Nous pouvons ressentir ces choses physiquement aussi. Par exemple, nous pouvons devenir tendus, avoir mal à la tête ou à une autre partie du corps, être incapables de bouger ou avoir d’autres sensations.

Nos limites personnelles nous sont propres. Nous avons le droit de les nommer et de les défendre, tant et aussi longtemps que nous ne brimons pas les droits ni les limites personnelles des autres.

Limites personnelles dans la vie quotidienne des enfants

Quand les enfants apprennent en bas âge l’importance des limites personnelles– les leurs et celles des autres – ils sont mieux outillés pour vivre sainement les situations et relations sexuelles à mesure qu’ils avancent en âge. On peut montrer aux enfants en quoi consistent les limites personnelles dans diverses situations quotidiennes, par exemple :

  • dans les interactions quotidiennes - entre enfants, entre enfants et adultes et entre adultes - qu’elles aient lieu à la maison, à l’école ou dans la collectivité;
  • dans les situations d’intimidation à l’école, dans la cour d’école, dans la salle de classe, dans les corridors, le coin-repas ou à la cafétéria;
  • dans les situations de conflit entre enfants (frères et sœurs, membres de la famille, élèves et voisins);
  • dans les conflits entre adultes ou entre adultes et enfants (comme parents, enseignants, entraîneurs, leaders communautaires ou membres de la famille).

Les hommes qui donnent un exemple positif peuvent incarner le principe du respect des limites personnelles de diverses façons, c’est-à-dire :

  • en faisant preuve de respect par rapport au point de vue, aux opinions, aux sentiments et aux besoins des autres, y compris ceux des enfants;
  • en donnant l’exemple d’une affirmation de soi saine relativement à leurs propres points de vue, opinions, sentiments et besoins (pour en savoir plus sur la différence entre l’attitude passive, agressive ou affirmative, cliquer ici);
  • en dénonçant ou en posant un geste devant toute situation de non-respect du point de vue, de l’opinion, des sentiments et des besoins d’une personne (y compris d’un enfant) ou de transgression de ses limites personnelles.

Lorsque les enfants observent ces comportements chez la personne adulte ou en sont témoins, ils sont plus susceptibles d’adopter une attitude de respect pour leurs propres limites personnelles et celles des autres. Avec l’aide des adultes, les enfants peuvent développer les aptitudes nécessaires pour définir, respecter et affirmer leurs propres limites personnelles et celles des autres dans diverses situations sociales. Ils pourront aussi adapter ces aptitudes et attitudes aux rencontres sexuelles avec des partenaires intimes plus tard dans leur vie.

À l’adolescence, les enfants ont besoin d’information qui traitera plus directement des questions de prévention des agressions sexuelles et du consentement dans le contexte des relations intimes. La compréhension et le respect de leurs propres limites personnelles et de celles des autres développés en bas âge serviront d’excellente fondation à ces discussions.