Enjeu

La violence contre les femmes est très présente dans notre société. Elle prend plusieurs formes qui ont toutes un élément commun à la base : l’abus de pouvoir exercé dans le but de contrôler une fille ou une femme. Bien que la plupart des actes de violence contre les femmes soient perpétrés par des hommes, il ne faut pas conclure à l’inverse, car la plupart des hommes ne sont pas violents envers les femmes.

Les filles et les femmes peuvent subir de la violence physique, psychologique, verbale, sexuelle et financière dans leur relation intime ou en avoir été victimes par le passé. Elles peuvent être forcées à avoir un contact sexuel quelconque par un homme qu’elles ne connaissent pas ou – bien plus souvent – par un homme qu’elles connaissent et en qui elles ont confiance. Elles peuvent aussi faire l’objet de harcèlement sexuel sous forme de paroles, de gestes ou d’autres moyens, dans la rue, la collectivité, au travail ou à l’école. Si une femme est victime de discrimination, d’exploitation ou d’injustice au sein d’un établissement ou en raison de certaines lois ou politiques sociales, on parle alors de violence institutionnelle.

Toutes les formes de violence ont des répercussions souvent très graves, persistantes et insidieuses. Elles entraînent une panoplie de conséquences négatives sur la santé et le bien-être physiques et mentaux des filles et des femmes. Ces dernières peuvent perdre leur estime de soi, avoir honte, avoir peur ou ne pas avoir confiance en elles. Elles peuvent aussi développer divers problèmes de santé mentale, comme la dépression. Elles ont parfois des comportements destructifs, tels les troubles de l’alimentation, de toxicomanie et d’automutilation. Dans certains cas, les femmes qui subissent de la violence ou qui en sont des survivantes peuvent avoir des pensées suicidaires, et même faire des tentatives de suicide. Dans d’autres situations, les femmes peuvent être blessées physiquement et même mourir d’un acte de violence sexiste perpétré contre elles.

Pour en savoir plus sur l’incidence et les diverses formes de violence faite aux filles et aux femmes, lisez le feuillet intitulé La violence faite aux femmes et aux jeunes filles, rédigé par l’Institut canadien de la recherche sur les femmes à l’adresse http://www.criaw-icref.ca/fr/ViolenceagainstWomenandGirls.